QUAND LES COQUELICOTS

Quand les coquelicots album de Laurent PIERQUIN 2017

QUAND LES COQUELICOTS…


POUR TELECHARGER ou POUR ACHETER

BOUTIQUE


Le dernier album en date de Laurent PIERQUIN est un ensemble de morceaux teintés de rock et de chansons françaises et s’intitule « Quand les coquelicots… ».

Parfois lumineux et parfois sombre ( Je suis le vide), il continue à s’inspirer du quotidien (jours après jours) et s’ancre dans un vécu qu’il partage avec nous.

Un album Rural-Rock

Le Rock a longtemps célébré l’urbain. Les machines, les motos, le bitume et la route incarnait son image. Aujourd’hui il s’invite parmi les coquelicots et Il espère un réveil de la nature, comme une ultime rébellion qui remettra l’humanité à sa juste place.

Ce n’est plus l’homme qui se révolte, c’est la terre. C’est le sol qui se réveille et se prépare à « passer à autre chose ».

Tenons nous prêt donc pour cette nouvelle aventure humaine. Une aventure construite avec les éléments et non contre eux. Une aventure qui nous rapproche de la planète, de la vie, de notre humanité en arpentant un sentier qui nous donnera l’occasion de construire ensemble (et si nous rêvions en commun),

Cet album est composé en studio. Il rassemble des classiques du rock comme la basse, la guitare électrique et la batterie, mais certains morceaux s’ouvrent sur du piano ou des violons (Mademoiselle).

Vous y trouverez aussi quelques balades sensuelles (Merci à toi), porteuse d’espoir  (On aurait) et parfois d’amour ( Lettre d’A).

Venez découvrir ce nouvel opus et décharger un peu de votre colère avec lui.


Avec ce player vous pouvez écoutez chaque extrait 30 sec autant de fois que vous le voulez et cela gratuitement. Si vous en voulez plus, vous pouvez vous inscrire en 2 clics sur deezer ou téléchargez l’album.


POUR TELECHARGER ou POUR ACHETER

BOUTIQUE


Une pensée sur « QUAND LES COQUELICOTS »

  1. Cher Laurent, Quelle belle surprise!
    Quel bonheur te savoir être dans la création dans l’expression pleine de tendresse! et Chanter à la Terre, à l’amour en polyphonie osée! Ensemble et non côte à côte ( Paris m’a surpris quand les beaux jours je voyais les couples ou les amis boire un café côte à côte regardant la rue au lieu de se regarder et de se parler…les portables ont continué et empiré la situation). Je t’embrasse et espère te vois bientôt et peut être chanter une des tes chansons ensemble!!!!
    J’aimerais avoir ton inspiration!!!! » Ce que tu donnes t’appartient, ce que tu gardes est perdu ». C’est une phrase qui me touche d’un penseur de Georgie.
    Merci de donner ta musique!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *